Astro
Jeudi Séries
2 Commentaires

[Flash-Back TV] Riptide

Riptide est une série américaine créée par Stephen J. CANNELL (L’Agence Tous Risques – 21 Jump Street – Un flic dans la mafia) et Frank Lupo (Rick Hunter – L’Agence Tous Risques) diffusée pour la première fois en France le 23 avril 1986 sur La Cinq, la série comporte 1 épisode de 90 minutes et 55 épisodes de 47 minutes répartis en 3 saisons.

L’histoire :

Cody Allen (Perry King – Class 1984 – Le jour d’après) et Nick Ryder (Joe Penny – La loi est la loi) deux détectives privés, mènent leurs enquêtes à bord de leur bateau Riptide qui leur sert de bureau et aussi de maison. Pour les aider dans leurs enquêtes, le petit génie Murray « Boz » Bozinsky (Thom Bray), créateur de Roboz, rejoint l’équipe et les fournis en gadget en tout genre, mais reste sur le bateau pendant l’action. Leurs moyens de transports, c’est Ebbtide, le bateau ultra rapide de Nick, une corvette rouge et l’hélicoptère de Nick, Mimi, rose avec une grande bouche ouverte et deux yeux peints dessus.

Un peu plus sur la série :

Mimi (Screamin’ Mimi), est un Sikorsky S-58 aussi connue sous le nom Sikorsky H-34 Choctaw.
– Le générique a été composé par Mike Post et Pete Carpenter, que l’on connait aussi pour les génériques de Docteur Doogie, Code Quantum, Magnum et L’Agence Tous Risques.
Perry King n’a pas eu le rôle du premier coup, il a dû passer plusieurs auditions, car on ne le trouvait pas assez viril pour le personnage, mais une fois sa moustache poussée, il fût engagé.
– Selon la rumeur, Joe Penny souffrait du mal de mer, assez problématique quand on joue dans une série où l’on passe son temps sur deux bateaux.
– C’est dans un épisode en tant que méchant, que l’on voit apparaître pour la première fois sur petit écran Georges Clooney (voir image ci-dessous).

Vidéos :

Lire la suite

Astro
Mercredi Dessins Animés
4 Commentaires

[Dessin Animé] Candy

Candy (Candy Candy) est un dessin animé japonais créé par Yumiko Igarashi (Georgie) et Kyoko Mizuki, diffusé pour la première fois en France le 18 septembre 1978 sur Antenne2 dans Récré A2 et comporte 115 épisodes de 26 minutes.

L’histoire :

Fin du XIXe siècle dans le Michigan, un soir de neige, deux bébés sont trouvés par Tom, un des enfants de l’orphelinat de Mlle Pony qu’il appelle et qui vient chercher les orphelines avec Sœur Maria. Ces petites sont appelées Annie comme l’indique la lettre ‘accompagnant et Candy Neige, Candy comme la poupée dans son berceau auprès d’elle et Neige pour le temps qu’il faisait lors de sa découverte.
Les deux fillettes en grandissant deviennent inséparables et se promettent de ne jamais se quitter, mais les Brighton, une riche famille, viens adopter Annie. Avant de se séparer, Annie confie à Candy, son raton laveur Capucin.
Annie annonce à Candy dans une lettre, qu’elle ne pourra plus correspondre avec elle par ordre de sa mère. Candy, part pleurer en haut d’une colline. C’est alors qu’elle rencontre un garçon habillé d’un kilt et jouant de la cornemuse, pour la consoler il lui dit : « Tu es beaucoup plus jolie quand tu ris, que lorsque tu pleures ! », puis disparaît en perdant un médaillon avec une aigle dessus et un grand A sur son torse. Elle ne quittera jamais se bijoux qui la réconfortera dans les mauvais moments et appellera ce garçon mystérieux le Prince des Collines qu’elle ne cessera jamais de chercher.

Un peu plus sur le dessin animé :

– Les génériques « Au pays de Candy », « Candy s’endort » et « Qu’elle est loin ton Amérique », sont interprétés par Dominique Poulain (L’île aux enfants – Le village dans les nuages), une ancienne choriste de Claude François, c’était la soliste du chœur qui s’appelait les Flechettes.
– Pour son passage au Club Dorothée, comme à son habitude, l’animatrice chante son propre générique « La chanson de Candy« .
– En 1990,  Yumiko Igarashi se revendique comme l’unique créatrice de Candy et se met à vendre des photocopies de dessins de Candy pour environ 1000€ pièce. Kyoko Mizuki se rend compte de l’affaire et envoie Yumiko Igarashi devant les tribunaux. Le 25 octobre 2001, la Cour Suprême du Japon condamne Yumiko Igarashi à l’interdiction de vendre des marchandises en rapport à Candy. En novembre 2005, 2 coffrets dvd sont commercialisé et rapidement retiré des étalages, car la maison d’édition n’avais pas les droits de diffusion. À cause de toute cette histoire, il est peu probable que sorte un jour en dvd ou même en blu-ray, mais qui sait, l’espoir fait vivre.
– Les premiers épisodes diffusés dans RécréA2, sont morcelés en 5 parties de 5 minutes diffusées du lundi au vendredi, le mercredi suivant, l’épisode complet étaient diffusés l’après-midi dans l’émission.
– Les doublages français sont réalisés par Claude Chantal pour la narration (Nausicaä et Esméralda dans Albator – Krilin dans Dragon Ball et Dragon Ball Z – la marraine dans Cendrillon), pour Candy, ce fût tout d’abord Sylviane Margollé (Marie Ingalls dans la Petite Maison dans la Prairie), puis par Amélie Morin (Laura dans le Collège Fou Fou FouLucie dans les Minipouss – Mimicracra).

Vidéos :

Lire la suite

Astro
Lundi Sagas Publicitaires
Pas de commentaires

[la page de pub] Moltonel

« Moltonel épaisseur triple », avant les publicités mettant en scène deux souris puis un chat et la poursuite dans le style de Tom et Jerry, ventant l’épaisseur du papier donc son moelleux en plus de sa résistance, nous avions un bébé qui joue avec un rouleau de Moltonel.

En voulant en savoir plus sur ce papier toilette, je suis tombé sur cet avis d’un consommateur, il y en a qui n’ont rien à faire de leur vie pour écrire ce genre de bêtises….

Vidéos :

Lire la suite

Astro
Articles, Restons jeunes
Pas de commentaires

[Évènement] Zombie Walk Paris 2010

C’est parce que se déguiser pour le plaisir reste pour moi un loisir d’enfant et de grands enfants quand on continue à le faire une fois adulte que j’avais envie de vous parler de la Zombie Walk Paris 2010.

Qu’est-ce que c’est ? Rien de politique, aucun slogan de soutien à une cause, pas de syndicat, marque ou sponsor derrière tout cela. La Zombie Walk est juste un rassemblement de Zombies qui revendiquent leur droit d’être parmi nous et le respect de leur régime alimentaire.

Comme je suis moi aussi un grand enfant, j’ai voulu demander aux Zombies, qui défilaient non loin de la manifestation contre la réforme de la retraite, ce qu’ils en pensaient (de façon rigolote bien sûr), voici mon article et la vidéo : http://www.streetpress.com/sujet/1134-video-la-zombie-walk-samedi-pour-la-retraite-a-600-ans

C’est la première année que je participe à cet évènement et je voulais vraiment vous montrer ce que j’ai vu, voici donc ma vidéo :

J’en profite pour vous soutirer un petit vote,
car je participe aux Golden Blog Award :

Voter pour Grands Enfants

.

Astro
Articles, Restons jeunes
3 Commentaires

[Évènement] BarGaming #5

Hier soir, s’est déroulé Aux 3 Escales à Paris, la 5e édition du Bargaming.

Mais qu’est-ce que le BarGaming ?

Le BarGaming est une soirée qui a été créée à l’initiative de l’équipe du blog VieDeGeek, des passionnés de jeux vidéos et jeux de société qui ont décidé lors d’une soirée, de partager leurs passions avec le plus de monde possible. La soirée en est à sa 5e édition et l’évènement prend de plus en plus d’ampleur au fur et à mesure, les bars où se déroulent les soirées sont plus grands, mais le public aussi, preuve du grand succès du rendez-vous.

L’édition N°5 :

C’est donc dans le bar restaurant Aux 3 Escales, juste à côté du Centre Pompidou, sur 3 niveaux qu’a eu lieu le BarGaming.
Premier étage, après un chaleureux accueil et notre nom rayé sur la liste (inscription obligatoire à cause du succès), Jim nous propose de participer à un petit jeu fil rouge lors de la soirée où l’on doit réaliser 3 gages sans se faire prendre par les autres participants et ceux qui amassent le plus de points gagnent des cadeaux.
Une fois entré dans la salle, une borne d’arcade se dresse devant nous avec pleins de jeux, dont un Street Fighter 2, le kiff.
On avance un petit peu et on se retrouve devant 4 PC et des hôtesses du site Waatavi, qui nous présente leur produit, un site de jeux, qui fait aussi office de réseau social, avec un monde virtuel et une playlist immense pour jouer en musique.
On tourne la tête et on aperçoit des gens en train de gesticuler avec une WiiMote à la main, à ben tiens, ils dansent, c’est le stand Just Dance.

Un petit escalier avec Mario, Luigi et des décors du jeu sont aux murs pour nous accompagner à la salle de BoardGaming, la salle des jeux de société. Sur 5 tables, pleins de petits jeux sont disposés, certains, autour apprennent les règles et d’autres se font des parties endiablés de Buzz It, Identik, Times Up et autres.
La salle d’à côté, c’est l’antre du nostalgique, le rétrogaming, un endroit où l’on peut jouer sur une Virtual Boy, deux Vectrex, un Pong et un Vidéopac.
Dans la dernière salle de cet étage, un groupe de personnes est assis autour d’une télévision où s’affrontent deux d’entre eux à StreetFighter IV.

En descendant au dernier sous-sol, on aperçoit un écran où se joue une course de Mario Kart, mais pas sur Wii, non, le bon vieux sur Super Nintendo.
Dans la salle d’après, une personne dans un siège auto joue à Dirt 2 et à côté se battent pour la première place 4 joueurs sur Sonic & Sega All-Stards Racing.
La musique fait rage dans l’espace d’après avec un Guitar Hero sur grand écran, qui sera remplacé plus tard par un Sing Star.
Saint Seya sur Ps2 est à côté de de RedSteel2 sur Wii et pour finir, du basket avec NBA 2K10.

Parmi ces stands, certains proposaient des tournois pour gagner des jeux, des goodies et même des PSP.
Vers 23h, c’est aussi déroulé une tombola où des superbes lots étaient à gagner, dont un appareil photo reflex de chez Pentax, malheureusement, je n’ai rien gagné et c’est la malchance qui m’a jouée un tour, car j’avais eu 4 fois le numéro d’avant ou d’après, dont le gros lot… sniiif.

Ma vidéo de la soirée :



L’avis d’Astro :

Une soirée à laquelle je participe depuis la première édition avec assiduité, car le concept et sa réalisation me plaisent. L’ambiance est bonne et l’équipe fait un travail admirable, les ingrédients pour une soirée parfaitement réussie. Par moment il fût difficile de se déplacer dans les couloir, mais ce n’est pas le lieu, mais le succès qui ont fait que le lieu se trouve, bien que plus grand que les précédentes fois, pas assez grand aux vu de l’engouement des gens pour s’y rendre.
Mes stands préférés ? Le Rétrogaming pour mon côté nostalgique (merci MO5) et le Boardgaming, j’aime les jeux vidéo, mais on peut jouer à beaucoup plus à un jeu de société et donne une alternative pour les gens qui n’ont pas envie de passer la soirée devant une console. (je le fais déjà pas mal chez moi).

Merci à toute l’équipe du Bargaming et pour les prochaines soirées, chers lecteurs, je vous informerais sur Grands-Enfants pour ceux qui souhaitent venir jouer avec moi ou avec d’autres.