Créature de Rêve - affiche

Une créature de rêve (Weird Science) est un film américain réalisé par John Hugues (Maman j’ai raté l’avion – Beethoven), sorti dans les salles françaises en février 1986.

Une créature de rêveUne créature de rêve

L’histoire :

Gary Wallace (Anthony Michael Hall – Breakfast Club – Edward aux mains d’argent – Dead Zone) et Wyatt Donnelly (Ilan Mitchell-Smith) sont deux amis âgés de 15ans et demi, considéré comme des geeks et qui n’arrivent pas à s’intégrer dans leur lycées. Pour ce qui est des filles, c’est la traversée du désert pour les deux jeunes garçons. Chez Wyatt, le sort s’acharne  de plus belle avec son frère Chett (Bill Paxton – True Lies – Apollo 13 – Twister), qui passe son temps à le martyriser et le racketter. Après avoir vu le film Frankenstein, Gary et Wyatt décident de modéliser sur leur ordinateur l’opposé du monstre du film, c’est-à-dire une créature de rêve, lorsqu’un orage  vient frapper la maison. C’est ainsi qu’apparaît Lisa (Kelly LeBrock – La fille en rouge), une superbe jeune femme de 22 ans qui est là pour obéir à leur désir et qui va tout faire pour leur redonner confiance en eux.

Une créature de rêve
Une créature de rêve

Un peu plus sur le film :

– Parmi les scènes emblématiques du film, celle où les méchants de Mad Max débarquent dans le salon est assez mémorable, d’ailleurs, dans la bande d’acteur présent pour ce passage, on retrouve Vernon Wells (Commando – Fortress), qui jouait le rôle de Wez dans Mad Max 2 et sur le même véhicule que dans le film. On retrouve aussi Michael Berryman (Vol au-dessus d’un nid de coucou – La colline a des yeux) qui est connu pour son physique assez particuliers et ses rôles dans des films d’horreurs.
– Dans la scène du centre commercialeGary et Wyatt se font renverser du milk-shake par deux tyrans Max et Ian, c’était Robert Downey Jr. (Chaplin – Drôle de fantôme – Tueurs Nés) qui incarnait ce dernier, bien avant de sauver des vies dans son armure d’Iron Man.
– Ce film a donné naissance en 1994, à la série « Code Lisa » qui a gardé le même titre en anglais (Weird Science), la même trame de départ et où les personnages principaux ont gardé les mêmes noms.

Une créature de rêveCréature de rêve

Quelques répliques cultes :

Gary : Non, attends, Wyatt. Si y a un truc que je connais sur le bout des doigts, c’est les mensurations d’une femme. T’as pas le choix : ou bien ça tient dans la main, ou bien tu risques de te fouler un orteil.

_________

Wyatt : Et maintenant ?
Gary : Doit-on lui mettre un cerveau ?
Wyatt : Oh, comme ça, elle pourra jouer aux échecs.

_________

Un type dans le bar : Dis-moi, ma jolie. Y a un truc que je voudrais savoir. Qu’est-ce qu’une belle pépé comme toi, fiche avec un malaka dans son genre ?
Lisa : C’est purement sexuel.
Le type dans le bar : Tu déconnes ?!
Gary : C’est une mordue des maracasses.

_________

Sue : Vous voulez dire que vous avez… une petite amie ?
Gary : Euh, vous savez, Sue, en général, on ne qualifie pas une femme qui a presque 23 ans de petite amie.
Wyatt : Ah, c’est vrai. On dit « Une maîtresse. »
Gary : Une maîtresse.
Wyatt : Une amante.
Gary : Une…
Wyatt : Une bombe.
Gary : C’est un vrai volcan. Si vous voyez…
Wyatt : Sexuel.

Une créature de rêve

Lisa [à la vendeuse d’un magasin de sous-vêtements] : Si vous étiez un jeune garçon de 15 ans et demi, est-ce que ça vous allumerait, ça ? [la vieille vendeuse est choquée] Oui, je crois que vous avez raison, je vais le prendre. Vous auriez le soutien-gorge assorti ? Je sais pas, quelque chose en cuir, ou en caoutchouc, ou en fil de fer barbelé ?

_________

Monsieur Wallace : Et où as-tu l’intention d’aller ?
[en même temps]
Lisa : À une fête – Gary : Au cinéma.
Gary : On va à la fête du cinéma. C’est le, oui, la fête du cinéma, quoi…
Lisa : Non, il raconte des craques. Non, en fait, c’est une petite party que j’ai organisée chez son ami Wyatt ce soir.
Monsieur Wallace: Une petite quoi ?
Madame Wallace : Party, chéri. Je crois que ça veut dire « soirée. » Une soirée.
Lisa : Vous savez bien, il va y avoir du sexe, de la drogue, du rock, des clips, des tripes, des fouets, de la fesse. Ça pisse pas bien loin, une banale orgie de lycéens. Oh, rassurez-vous, on n’ira pas jusqu’à se faire les bouts de sein à la bougie ou à dire des messes noires et tout ce qui s’en suit. Non, non. Non, juste deux ou trois cents gosses en petite culotte en train de faire des galipettes dans un état de bestialité avancée.

_________

Max : Un scotch !
Barman : Sec ?
Max : Donne-moi la bouteille.
Barman : Écoute ça ; tu te penches en avant et je te la fous dans le trou de balle à sec.
Max : J’préfère avec de la glace.

Une créature de rêve

Wyatt : Un missile ?! C’est un missile ! Y a un missile dans ma maison, Gary !
Max : Ah oui, il est joli et puis c’est pas du toc, hein !
Gary : C’était un accident, un simple accident, tu vois, ça arr…
Wyatt : Un accident ? Et puis quoi encore ? Mes parents vont rentrer à la maison, Chet va rentrer à la maison. Mais ils vont en tomber raides !
Gary : Ça, ils vont en chier des hot-dogs.

_________

Chett : C’est à croire que tout le monde s’est donné le mot pour me déballer les mêmes conneries.
Lisa : Ce n’est pas une connerie, c’est un missile Pershing, Chèvre.
Chett :C’est Chet. C’est pas Chèvre, c’est Chet. Et je savais que c’était pas une bite de baleine, merci, chérie.

_________

Lisa : Je suis capable d’être une véritable salope, tu sais ? Quand les gens ne font pas ce que je veux.
Chett : Oh oui ! fais-moi un truc vraiment dégueulasse.

_________

Chett : Je vous ai jamais rien fait, moi.
Lisa : Non, mais ton frère n’a pas eu la même chance.
Chett : C’est-à-dire ?
Lisa : Voyons, récapitulons… Tu l’as harcelé, tu l’as martyrisé, tu lui en as fait baver des ronds de chapeau, tu l’as fait vivre dans un climat de terreur, tu lui as volé le peu d’argent qu’il avait…
Chett :Mais c’est parce que je l’aime…

Une créature de rêve

Vidéos :

La bande annonce (VO) :

Le clip « Weird Science » du groupe Oingo Boingo :

Une publicité parodiant le film :


1 Commentaire

Par Siegfried (aka CaptainWeb)No Gravatar le 18 novembre 2009

Je me souviens trop bien de ce film. Fabriquer sa femme sur ordinateur, le reve de tous les geeks! 🙂

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Leave a comment