la Princesse et la Grenouille

Aujourd’hui parlons de Disney Pixar et du dessin animé qui sort demain sur grand écran : La Princesse et la Grenouille.

L’histoire :

Nous sommes au début du XXe Siècle à la Nouvelle-Orléans, Tania rêve d’un jour ouvrir son restaurant, mais l’argent lui manque et elle vit avec sa mère qui est couturière et qui confectionne des robes, entre autre, pour Charlotte, une fille issue de la bourgeoisie du pays, mais qui est aussi amie avec Tania. Un jour arrive en ville un Prince, le rêve de toujours de Charlotte étant d’en épouser un, elle fait tout pour essayer de séduire le prince Naveen. Mais le prince est transformé en grenouille par un sorcier vaudou, le Dr Facilier et ne pourra reprendre sa forme qu’en embrassant une princesse. L’histoire pourrait s’arrêter rapidement en faisant embrasser le Prince et la petite princesse Charlotte, mais le prince voyant Tania dans une des robes de Charlotte, la prend pour une princesse et lui promet de financer son restaurant en échange d’un baiser, mais n’étant pas de sang princier, elle se retrouve à son tour transformée en batracien. Qu’elles drôles d’aventures vont leur arriver ?

L’avis de spectateurs pris lors de l’avant-première :

Merci à Florian de FilmGeek.fr, Elchikito de ViedeGeek.fr, aux deux charmantes jeunes femmes anonymes et à Zem et Aineka de LesCineastes.fr pour leurs avis et à Allociné pour l’invitation.

Un peu plus sur le film :

– Deux modifications ont été faite pour éviter d’offenser, tout d’abord, l’héroïne devait à l’origine s’appeler Mady, mais le nom est assez proche de Mammy, un terme mal vu par la communauté Afro-américaine. Le titre aussi a changé, mais c’est pour nous français cette fois, car le titre original était « The Frog Princess« , sachant que Frog (grenouille) est la manière péjorative pour nous nommer aux États-Unis.
– C’est le grand retour de Disney à la 2D, alors qu’ils avaient remisés dans un local, toutes les tables à dessins afin de se consacrer exclusivement à la 3D, les studios sont revenus en arrière pour notre plus grand plaisir. Mais chose plus impressionnante, c’est que s’est John Lasseter, ancien de chez Pixar, qui en s’installant chez Disney à pris cette décision.

La Princesse et la Grenouille

L’avis d’Astro :

Disney Pixar nous présente ici un conte de notre enfance revisité, la Grenouille qui se transforme en Prince Charmant au baiser d’une Princesse, une histoire qui aurait pu être bateau, si ce n’est que, comme l’ont si bien dit les filles dans la vidéo, ils ont joué la mixité, sont revenus à ce qui manquait à mon goût depuis trop longtemps, c’est-à-dire des chansons, pas une ou deux, mais plusieurs chantées par les personnages et qui sont plus ou moins entrainantes, surtout que du fait de la situation géographique de l’histoire nous nous trouvons en Louisiane et que c’est la patrie du Jazz, un régal pour les oreilles. Le film fût pour moi aussi un moment de nostalgie, car n’ayant pas revu depuis longtemps un dessin animé de chez Disney entièrement en 2d et avec un scénario sympathique, je suis revenue loin en arrière. En gros, une bonne histoire de princesse bien revisitée, des chansons, de la 2D, vous mettez tout cela dans une marmite (que vous empruntez à Taram), vous mélangez et vous obtenez un très bon Disney à aller voir.

Vidéos :


La bande annonce du film :


Pas de commentaires

No comments yet.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Leave a comment