Alice au Pays des Merveilles est un film réalisé par Tim Burton (Batman –BeetleJuice – Edward aux mains d’argents) sorti en France le 24 mars 2010.

L’histoire :

Alice (Mia Wasikowska) à 19 ans, elle a grandi depuis ses premières aventures, mais lorsque qu’elle se retrouve devant un choix auquel elle souhaite fuir, c’est au Pays des Merveilles qu’elle retourne. Le pays a bien changé depuis sa première visite et la Reine rouge (Helena Bonham Carter – Fight Club – Sweeney Todd) fait tout pour contrer une prophétie qui mettrait fin à son règne. Alice retrouve les personnages qui avait fait la joie de son premier voyage, le Lapin pressé, La Chenille (Alan Rickman – Piège de Cristal – Harry Potter), le Chat du Cheshire, … et le Chapelier fou (Johnny Depp – 21 Jump Street – Edward aux mains d’argent), une équipe avec qui elle va tenter de tout faire pour mettre la Reine échec et mat.

L’avis d’Astro :

Alice à grandit et retourne au pays des merveilles, mais nous aussi nous avons grandi et la magie ne fait malheureusement plus effet, en tout cas elle n’a pas opéré sur moi comme je l’attendais. Il faut dire que le film est de Tim Burton qui nous a habitué à son univers assez dérangé et dérangeant, mais nous ne le retrouvons pas ici, il faut dire que Disney produit le film, normal vu la licence d’Alice au Pays des Merveilles me direz-vous, mais on sent que le réalisateur n’est pas allé au bout des choses et de sa façon de faire.
J’ai été déçu aussi par la 3D, on nous fait mettre des lunettes sur le nez afin de rentrer dans le film, mais quand j’entends Disney, je m’attends à ce que je me sente aussi petit ou aussi grand en fonction de ses ingestions de boissons ou gâteaux, mais non, pas de main qui arrive sur nous pour nous attraper, pas de personnages qui foncent vers nous pour nous étonner, non, juste une petite lance à un moment, rien de plus.
Pour finir, ma plus grande déception va pour Johnny Depp, qui est dans le rôle du Chapelier fou, comme son nom l’indique, c’est un personnage fou, dingue, extravagant, mais là je n’ai pas retrouvé cette folie dans ce personnage, à part son déguisement peut-être, mais rien de plus.
J’ai quand même passé un bon moment, car l’histoire m’a plu, car les effets spéciaux et l’univers sont beaux, mais je ne suis pas allé là où on me promettait de m’emmenez, il est où le Pays des Merveilles ?

La note d’Astro : 6/10

Anecdote d’Astro :

On nous avait demandé avant la soirée de projection de poser des questions pour que la rédaction d’Allociné qui nous conviait à cette soirée puissent les poser à Tim Burton, mais qu’elle ne fût pas ma surprise, joie, moment de folie dans ma tête, quand on nous a annoncé qu’il était là, oui oui, il est venu dans la salle et je peux le dire, je me sentais comme une petite pisseuse devant twilight un fou à voir devant moi, cet homme qui m’a fait si souvent rêvé avec ses films. Quel grand moment.

Merci à AlloCiné pour l’avant première et cette rencontre de folie.

Vidéos :

La bande annonce :

Générique du dessin animé des années 80 :



Et pour finir, je vous souhaite un Joyeux Non-Anniversaire :




Pas de commentaires

No comments yet.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Leave a comment